Vous êtes ici : Informations > Douane > Emploi - Fiches métiers

Contrôleur de maintenance aéronautique (catégorie B)

Publié le : lundi 21 octobre 2013 |
Mots clés : concours, métier, recrutement
Contrôleur de maintenance aéronautique (catégorie B)
Contrôleur de maintenance aéronautique | © Douane
Le contrôleur de maintenance aéronautique est un agent de catégorie B qui appartient à la branche « surveillance » de la douane.

Les fonctions

Le contrôleur de maintenance aéronautique est un agent en uniforme et soumis à l’obligation du port de l’arme de service.

Il est chargé de la maintenance des aéronefs de la douane et des matériels d’environnement aéronautiques. Intégré au sein des Brigades de Surveillance Aéronautique des douanes françaises, il fait partie du personnel non navigant technique travaillant soit sur avion, soit sur hélicoptère. 

Le mécanicien système avionique assure l’entretien et le dépannage des installations électroniques, électriques et radioélectriques des aéronefs. Il participe à la réalisation des visites d’entretien des aéronefs. 

Le mécanicien système cellule assure l’entretien mécanique et électrique des aéronefs, ainsi que le réglage des différents organes, accessoires et équipements. Il effectue les interventions nécessaires au dépannage et à la réparation des aéronefs.

Le contrôleur de maintenance aéronautique est amené à intervenir sur les différents types d’appareils, avions ou hélicoptères selon sa spécialité, qui composent actuellement la flotte aérienne des douanes. 

Outre ses fonctions techniques, il peut être amené à assurer l’organisation du travail au sein du bureau technique, la logistique du magasin, ainsi que les opérations de contrôles aéronautiques dans son domaine de compétences. 

Le recrutement

Les candidats au concours externe pour le recrutement de contrôleurs des douanes et droits indirects (branche de la surveillance) prévu à l'article 7-II du décret  n° 95-380 du 10 avril 1995 susvisé dans les spécialités « maintenance aéronautique : système cellule d’avion » et « maintenance aéronautique : système cellule d’hélicoptère » doivent justifier de l'un des diplômes ou titres suivants en cours de validité :

- baccalauréat professionnel aéronautique, option mécanicien, système cellule (MSC) ;

- brevet de technicien supérieur aéronautique ;

-  d’une qualification reconnue équivalente à l’un de ces diplômes ou titres dans les conditions fixées par le  décret n° 2007-196 du 13 février 2007 relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d'accès aux corps et cadres d'emplois de la fonction publique.

Ils doivent, en outre, être titulaires d'une licence PART-66, ou équivalente, en cours de validité. Cette condition est également applicable aux candidats à titre interne.

La formation

Le stage comprend un cycle d'enseignement professionnel, alternant des périodes de formation à l’école nationale des douanes de La Rochelle (ENDLR) et des périodes de stage pratique. Dès leur entrée à l'ENDLR, tous les contrôleurs stagiaires relevant de la branche surveillance sont astreints au port de l'uniforme. 

Les contrôleurs stagiaires recrutés dans la spécialité maintenance aéronautique suivent une formation théorique identique à celle des contrôleurs stagiaires de la branche de la surveillance. 

Ils doivent, en outre, valider un stage de qualification et des formations techniques dispensées par des constructeurs. 

Sous réserve qu'ils aient satisfait aux divers contrôles de connaissances et validé les stages complémentaires, les contrôleurs stagiaires sont affectés dans les services et titularisés après un an de stage. 

Nota. Dès le jour de l’obtention de sa qualification, le contrôleur en maintenance aéronautique a une obligation de servir durant 5 ans dans cette spécialité.

Auteur : A/1 - Politique générale du personnel