L'office européen de lutte antifraude (OLAF)

Publié le : jeudi 22 mai 2014 |
L'office européen de lutte antifraude (OLAF)
Giovanni Kessler, directeur-général de l'OLAF | © UE
L'OLAF est une institution chargée de protéger les intérêts financiers de l'Union européenne.

L'Office européen de lutte antifraude (souvent désigné par son acronyme, OLAF) enquête sur les fraudes au détriment du budget de l'UE, sur les affaires de corruption et les fautes graves commises au sein des institutions européennes. Il élabore également une politique antifraude pour la Commission européenne.

L'OLAF fait partie de la Commission européenne, même s'il possède un statut indépendant qui lui permet de mener à bien ses enquêtes. 

La tâche de l'OLAF consiste à combattre les fraudes touchant le budget européen, comme la corruption ou toute autre activité irrégulière, incluant la mauvaise gestion ou l'absence de transparence, au sein des institutions européennes.

Giovanni Kessler, directeur-général de l'OLAF, est placé sous la responsabilité du commissaire européen chargé de la fiscalité, de l'union douanière, de l'audit et de la lutte antifraude.
 

La prévention des fraudes

En se basant sur les connaissances et l'expérience accumulées au fil du temps, l'OLAF aide les autorités responsables de la gestion des fonds de l'UE — dans et hors de l'Union — à comprendre les différents types de fraudes, les tendances, les menaces et les risques, ainsi qu'à protéger les intérêts financiers de l'UE en prévenant tout type de fraude.

L'OLAF en chiffres

Depuis sa création en 1999, l'OLAF a mené 3 500 enquêtes, qui ont abouti:

  • au recouvrement de plus d'1,1 milliard d'euros, affectés au budget de l'UE;
  • à un total cumulé de 900 ans d'emprisonnement.

L'OLAF en 2014

En 2014, l'OLAF est parvenu à intensifier la lutte contre la fraude dans l'ensemble de l’Europe. Les citoyens et les institutions ont communiqué un nombre sans précédent d’informations susceptibles de présenter un intérêt pour une enquête.

L’OLAF a mené à terme un nombre record d’enquêtes, tout en réduisant leur durée globale, et il a formulé davantage de recommandations qu’au cours des cinq dernières années.

L’OLAF a recommandé le recouvrement d’un montant de 402,8 millions € en faveur du budget de l’Union européenne, ce qui permettra de financer d’autres projets et de réduire la charge qui pèse sur les contribuables de l’Union. Ces excellents résultats montrent que l’OLAF est devenu un office de plus en plus efficace, sans cesse au service des citoyens européens.

 

En savoir plus

 

 

Auteur : Hors Douane