Vous êtes ici : Informations > Douane > Missions et organisation - Rôle de la douane

14 juillet 2016 - la douane sur les Champs-Elysées

Publié le : lundi 11 juillet 2016 |
Mots clés : 14 juillet
14 juillet 2016 - la douane sur les Champs-Elysées
Ravivage de la flamme sous l'arc de triomphe | © Douane
Engagée pour la défense de notre territoire dans un contexte de risque terroriste accru, la douane a défilé sur les Champs-Élysées cette année.


Le 14 juillet 2016 fut un jour historique pour la douane, car cela fait presque 100 ans qu’elle n’avait pas défilé sur les Champs-Élysées. La dernière participation date du défilé de la victoire, le 14 juillet 1919, les bataillons douaniers s’étant particulièrement illustrés en temps de guerre pour la protection du territoire national.

C’est une partie des nouveaux agents recrutés dans le cadre du Pacte de Sécurité voulu par le Président de la République le 16 novembre 2015 qui a défilé sur les Champs-Élysées le 14 juillet 2016, soit 49 agents dans leur uniforme traditionnel avec la bande rouge caractéristique des douaniers. Ils portaient les insignes de la douane, constitués d’un cor et d’une grenade. Ces insignes ont été attribués au corps militaire des douanes en 1875. La grenade souligne que ce corps de douanier était considéré comme une troupe d’élite, et le cor rappelle l’assimilation des bataillons de douaniers aux chasseurs à pied.

Le détachement de la douane qui a défilé était composé d'un chef de bataillon, de la porte-drapeau et sa garde (soit 6 agents), de 2 chefs de section et d'un bataillon de 40 douaniers. Il représentait toutes les spécialités de douaniers (« terrestres » ou marins).

 

Le dossier de presse

La devise de la douane française : « Agir pour protéger ».

 

Chef de bataillon (autorité défilant en tête) Porte-drapeau

Autorité défilant - douane françaiseBruno est entré dans l’administration des douanes en 2001. Il a d’abord été agent au sein d’une unité de surveillance, moniteur de tir puis enquêteur.

Il a déjà participé au défilé du 14 juillet sur les Champs-Élysées l’année dernière, en sa qualité de sapeur pompier réserviste.

Bruno fait partie de l’équipe de logistique où « tout était à mettre en œuvre, car la douane n’a pas été présente sur les Champs-Elysées depuis 1919 ».

Cette année, il est chef de bataillon, il sera placé devant tous les autres. « C’est un immense honneur de représenter mon administration ».

Porte-drapeau - douane françaiseNathalie est entrée dans l’administration des douanes en 1991. Elle a travaillé pendant 15 ans en brigade de surveillance extérieure à Collonges, Bellegarde et Saint-Julien.

En décembre 2006, elle devient instructeur rayons X à l’école nationale des brigades des douanes de la Rochelle.

En 2010, elle a suppléé le porte-drapeau titulaire lors d’une cérémonie de fin de scolarité. Depuis cette date, elle occupe cette fonction lors de toutes les cérémonies officielles.

C’est la première fois qu’elle défile sur les Champs-Élysées, et plus qu’une « simple défilante », elle fait partie du comité d’organisation.

Quant à son rôle, Nathalie estime qu' « être porte-drapeau représente énormément à mes yeux. Je porte haut les couleurs de notre administration et je représente l'ensemble des douaniers. C’est une grande fierté de représenter cette belle famille ».


Même si les vicissitudes de l’histoire l’ont souvent conduit à s’illustrer au plan militaire, la douane est une administration civile de près de 17.000 agents qui dépend du ministre des finances et des comptes publics.

Elle assure trois missions essentielles :

  • la protection et la sécurité des citoyens et de l’espace national, contre les grands trafics, la criminalité organisée et le terrorisme (stupéfiants, tabacs, contrefaçon, armes, explosifs, flux financiers illicites...) et contre l’introduction de marchandises dangereuses ;
  • le contrôle des flux commerciaux et l’accompagnement des entreprises à l’international pour protéger et soutenir notre économie ainsi que la création d’emplois ;
  • la perception des droits et taxes sur les produits importés depuis les pays hors de l’Union européenne et d’autres impôts indirects comme ceux sur les tabacs, alcools, produits pétroliers.


La douane était présente sur les Champs-Elysées pour le défilé du 14 juillet 2016 car elle fait partie des services de l’Etat qui se sont engagés pour la défense de notre territoire à la suite des attentats de 2015.

La douane a d’ailleurs payé un lourd tribut du fait des actes terroristes. En effet, un de ses agents a été mortellement touché alors qu’il était engagé dans une mission de lutte contre le trafic d’armes le 23 novembre 2015, c’est-à-dire 10 jours seulement après les attentats de Paris, au cours desquels 2 agentes des douanes sont tombées sous les balles des terroristes.

Dès janvier 2015, la douane s’est mobilisée contre les activités terroristes et, le soir du 13 novembre, la douane a réactivé les contrôles aux frontières demandés par le chef de l’État. En un mois, plus de 140.000 contrôles ont été effectués.

Pour renforcer les moyens de la douane, le Président de la République a décidé que 1.000 agents supplémentaires seraient recrutés par la douane en 2016 et 2017, afin de renforcer les contrôles et le traitement du renseignement.
 

Historique

 

Dès la plus haute antiquité, les Etats ont prélevé des impôts sur les marchandises franchissant les frontières. Peu à peu, l'utilité économique de la douane est perçue comme un moyen d'encourager le commerce et de protéger les productions nationales. C’est avec la Révolution, en 1791, que naît l'administration des douanes moderne.

Sous l’Empire, les douaniers sont armés et organisés militairement ils combattent aux côtés des armées. Dès 1815, la douane est rattachée au ministère des Finances. En 1831, le roi Louis-Philippe décide la création du corps militaire des douanes, organisé en « bataillons des douanes françaises ». Avec la guerre de 1870-1871, les bataillons de douaniers sont mobilisés. Le premier mort du conflit est un douanier.

En 1914, les bataillons douaniers vont livrer de nombreux combats contre l’ennemi. En 1915, des douaniers se portent volontaires pour effectuer des missions spéciales qui consistent à être déposés par avion derrière les lignes allemandes, pour espionner les forces ennemies. Beaucoup ne reviendront pas. Pour récompenser les douaniers de leur comportement pendant la guerre, ils défileront sur les Champs-Elysées le 14 juillet 1919.

Le 3 septembre 1939, les 26 bataillons de douaniers sont à nouveau mobilisés. Ils participent à la campagne de France de mai-juin 1940. Après l’armistice, les bataillons sont dissous par décret du 27 juin 1940. Le Corps militaire des douanes ne sera jamais reconstitué par la suite.

Depuis lors, la douane reste organisée en deux grandes branches d’activité :

  • la surveillance : agents en uniforme (piétons, marins et aviateurs) qui effectuent les contrôles sur les flux de personnes et de marchandises (ce sont eux qui défilent) ;
  • les opérations commerciales : agents en civil qui contrôlent les échanges commerciaux.

 

Les résultats

En 2015, la douane a enregistré les meilleurs résultats de son histoire dans de nombreux domaines : 1.158 armes ont été saisies (+40 % par rapport à 2014). Cela traduit l’investissement de la douane dans la lutte contre les trafics d’armes.

La douane atteint aussi son meilleur résultat pour les saisies de cocaïne avec près de 17 tonnes (soit près de 2,5 fois les résultats 2014). Résultat record également pour la fraude financière et fiscale avec près de 380 millions d’euros redressés (+5,7 %), de même que pour les droits et taxes recouvrés avec 70 milliards d’euros. Meilleur résultat historique pour les saisies de tabac de contrebande qui atteignent un chiffre record de 630 tonnes et 3ème meilleur résultat pour les contrefaçons avec près de 8 millions d’objets saisis.
 

Le saviez-vous ?

La douane, c’est une administration composée de femmes (38 %) et d’hommes (62%) dévoués à leurs missions. Près de 47 % des douaniers travaillent en uniforme et sont armés. La douane dispose de plus de 2600 véhicules, près de 450 motos, 36 bateaux dont 18 vedettes garde-côtes et 3 patrouilleurs de haute-mer, 18 avions et 9 hélicoptères.

Le drapeau de la douane est décoré de la Croix de guerre 1914-1918 avec palme matérialisant la citation à l'ordre de l'armée décernée en 1920. L’insigne de la douane est la grenade à 7 flammes incluse dans un cor de chasse. La grenade souligne que les formations douanières étaient considérées comme des troupes d’élite et le cor rappelle l’assimilation des bataillons de douaniers aux chasseurs à pied. En 1835, quatre ans après la création du Corps militaire des douanes, Louis-Philippe redéfinit l'uniforme de la douane avec un pantalon à bande garance (bande rouge) qui est caractéristique de la silhouette des douaniers.

 

En savoir plus

 
14 juillet 2016 - la douane sur les Champs-Elysées

 

14 juillet 2016 - les coulisses du défilé

14 juillet 2016 - les coulisses du défilé

 

Auteur : Bureau de l'information et de la communication