La douane et le ski

Publié le : mercredi 11 janvier 2017 |
Mots clés : championnat
La douane et le ski
La douane et le ski | © A. Pommier
L’engagement de la douane en faveur du sport de haut niveau débute dès les années 50.

 

DEUTSCH ITALIANO

Au cours de son histoire, la douane a eu besoin d’agents aptes à se déplacer en terrain montagneux, en été comme en hiver, pour surveiller les frontières du Jura, des Alpes et des Pyrénées et lutter contre la contrebande. A partir de 1908, l’administration des douanes a organisé des brigades à même de lutter contre « la fraude dans la saison des neiges », faisant naître ainsi les brigades de montagne et la tradition du ski en douane.

 

Dans les années 1950

... l’engagement de la douane en faveur du sport de haut niveau débute. La formation et l’entraînement des agents sont confiés à des skieurs de haut niveau, membres des équipes de France de ski.
 

A partir des années 1960

... la douane recrute des skieurs de haut niveau comme auxiliaires, pour répondre à la demande de la Fédération française de ski, préoccupée par la situation de champions qui doivent concilier un entraînement intensif et une activité professionnelle pour conserver leur statut d’amateur. A partir de 1967, 35 emplois de contractuels sont réservés à des skieurs, sportifs de haut niveau. Et c’est en 1968, aux JO de Grenoble que Jean-Claude KILLY, sous contrat avec la douane remporte les 3 épreuves en ski alpin, la descente, le slalom et le géant. La politique volontariste de soutien consistait à recruter et rémunérer des personnels mis à disposition du ski français pendant la saison hivernale. Compte tenu des méthodes d’entraînement nécessitant une présence quasi permanente des athlètes au sein des équipes de la Fédération française de ski, le partenariat évolue.
 

En 1984

... la douane s’engage, après la signature d’une convention avec le Ministère de la jeunesse et des sports, à réserver 40 emplois, sur son budget, à des skieurs de haut niveau, sous forme de contrats annuels renouvelables.
 

C’est à partir de 1994

... que la douane diversifie ses partenariats. Les contrats libérés par la Fédération française de ski sont offerts à des sportifs de haut niveau d’autres fédérations sportives : athlétisme, escrime, judo, tir, voile. Ces contrats permettent aux athlètes de poursuivre leur carrière dans de bonnes conditions et de favoriser leur insertion professionnelle. Ils perçoivent un salaire, bénéficient d’une couverture sociale, de garanties statutaires en matière d’accidents survenus lors de leurs activités sportives.

 

L’ambition de la douane est de permettre aux sportifs de haut niveau de transformer leurs aspirations sportives en performance, et de développer leur talent, leur passion et leurs exigences, en les conjuguant avec leur épanouissement personnel.

 

Auteur : Equipe France Douane